L'expérience de Gianni

gianni18_premiere_voituree

Permis en poche

17 ans, à peine terminé la dernière bouchée de mon gâteau d’anniversaire, j’ouvrais un super cadeau que j’attendais depuis noël précédent: pas de jeu de console ou de nouveau smartphone…

Le livre du permis de conduire!

Mon père m’a aidé à étudier la théorie (j’avais hâte de pouvoir passer ce

précieux exam’).

J’ai suivi les cours pratiques avec une auto-école de ma région afin de recevoir les

conseils de pro pour les manoeuvres et l’examen.

Je pense que mon choix fût le bon car je l’ai obtenu du premier coup!

Des démarches fastidieuses...

Une fois la belle enfin trouvée, nous entrons dans les démarches fastidieuses: “Les assurances” !

Nous avons décidé de faire un tour pour voir ce qui m’était proposé chez les différents assureurs (entre le direct, Internet, les agences et les courtiers, on y a passé quelques demi-journées…-)

Lorsque j’ai reçu les premières offres sur le web d’assureurs directs, je ne comprenais pas grand chose, normal, c’est tout nouveau pour moi.

Comment savoir ce qui était nécessaire, et, si l’on essayait pas de me glisser des options dont je n’avais pas besoin?

Ils ont dabord pris le temps de m'expliquer les différences entre ce qui est obligatoire et ce qui ne l'est pas. Ils ont décodé les termes compliqués.

Un contact téléphonique difficile

Lorsque j’ai essayé de contacter un conseiller d’une grande compagnie, je suis tombé sur un gars peu agréable qui cherchait à tout pris à faire du closing, et me vendre son produit (on aurait dit qu’il était commissionné sur le nombre de contrats vendus par téléphone)

En plus il fallait envoyer les papiers par courrier. Ca prend du temps et puis si ça se perd?

Ils ont décodé leur jargon !

Au final j’ai opté pour un bureau de courtage et je vous explique pourquoi:

Ils ont d’abord pris le temps de m’expliquer les différences entre ce qui est obligatoire et ce qui ne l’est pas.

Ils ont décodé les termes compliqués (quand t’y connais rien…) : RC, PJ, Omnium, Petite Omnium, Individuelle… (Kezako?):-)

Nous avons parcouru ce qui est conseillé dans mon cas:

  • Une option pour les dommages corporels du conducteur, c’est à dire : moi !
    Vous le saviez vous que le conducteur n’est pas indemnisé s’il est blessé lorsqu’il est seul ou en “tort”?!

  • Une protection juridique efficace! (Et je sais aujourd’hui expliquer à quoi ça sert !) qui peut effectuer le recours pour tes propres dommages quand t’es en droit ou encore estimer ton dommage quand t’es blessé.
  • Une assistance en cas de panne, car j’aime emmener ma copine en weekend ou à des concerts à l’étranger, sauf que c’est la loose si tu tombes en panne et que tu restes bloqué des heures au milieu de nulle part…

Après m’avoir expliqué les termes, ils ont interrogé plusieurs compagnies afin de trouver les meilleures offres.

Bémol : Comme je suis jeune, la compagnie qui était avantageuse pour moi a demandé en “compensation” du risque, la couverture d’assurance de mes parents…

Ils expliquent que dans les statistiques sinistres, les jeunes sont les plus à risque, encore aujourd’hui.

C’est papa qui était content…

Papa a accepté la visite d’un conseiller à la maison, après les explications au sujet de la visite, il a pu constater que nous n’étions pas assurés suffisamment pour la maison car on a fait beaucoup de travaux depuis le premier contrat.

Le Bonus? Leur offre était plus complète pour le tout!

Papa a dit que s’il avait su, il aurait revu la situation plus tôt!

Après la souscription, ils sont toujours là:

Ils m’ont expliqué comment remplir un constat d’accident, à quoi il faut faire attention

lorsque l’on complète ce document, les astuces pour que le dessin ne te mette pas

en tort etc…

Pas de chance, j’ai eu un accident peu de temps après…

Sur l’autoroute un soir où je rentrais des cours, une autre voiture m’a dépassé et m’a fait une queue de poisson, j’ai perdu le contrôle du véhicule, qui est allé heurter la berne centrale.

Mes frais médicaux ont été indemnisés par l’assurance corporelle que j’avais pris en option.

J’aurais pu me retrouver seul avec les réparations de mon véhicule et les dommages à la berne à payer, mais grâce au témoin de la scène qui a relevé la plaque du véhicule qui m’a coupé la route, mon courtier a pu identifier le véhicule et la protection juridique faire valoir mes droits pour être indemnisé!

Le délai a été long, mais mon courtier a pu défendre mon dossier et s’occuper du suivi.

Sans cette aide, j’aurais vu ma prime d’assurance augmenter, alors que je n’y étais pour rien.

Les 3 bénéfices pour moi aujourd’hui :

  • Ils ont distingué avec moi ce qui est indispensable et ce qui est accessoire

  • J’ai eu droit à des explications claires et professionnelles des éléments de mon contrat

  • J’ai la liberté de pouvoir compter sur des conseils en cas de pépins,

Découvrez d'autres expériences...

Vous souhaitez être recontacté?

Vision
Les secrets de votre courtier dans votre courrier

Recevez notre magazine truffé d'astuces en priorité et épatez vos voisins.

Ces informations vous sont offertes sans aucun frais.